Des nouvelles ruches, de nouveaux parrains, une nouvelle saison !

De belles journées ensoleillées, des pollens de toutes les couleurs (jaunes, blancs, rouges, …) et les premières fleurs qui apportent un peu de nectar pour nos colonies, quel beau début de saison !

La visite du jour était un peu particulière. Plus de la moitié des colonies ont reçu une nouvelle bâtisse pour la nouvelle saison. Il me reste à renforcer et rafraichir les ruches ainsi libérées pour que la seconde moitié puisse en faire autant au cours de ces prochaines semaines !

Les colonies se développent bien. Avec la floraison des épines noires, c’était le bon moment pour donner un peu plus de place aux jeunes nucléis (transférés dans de nouvelles ruches 12 cadres) et d’ajouter les premières feuilles de cire gaufrée (chaque colonie a reçu la sienne). Ces dernières vont donner du travail aux abeilles cirières et stimuler la ponte de la reine. Il est néanmoins important de ne pas les poser trop vite, car en cas de coup de froid, les abeilles doivent être encore capables de chauffer l’ensemble du nid à couvain. Cependant, on peut espérer que les températures agréables de ces derniers jours se prolongent encore quelques temps et qu’en parallèle, les colonies se renforcent encore un peu plus.

Le remplacement régulier de la cire est nécessaire pour maintenir des colonies en bonne santé et éliminer les virus et parasites qui se logent dans les anciens cocons pris dans la cire. Pendant la saison, chaque colonie aura l’occasion de bâtir entre 3 et 5 nouveaux cadres pour remplacer les plus vieux. Ces cadres sont placés en bordure du nid à couvain, afin qu’ils soient directement bâtis et pondus par la reine. Une fois que le couvain s’y développe, ils sont placés au centre du nid. Cela permet ainsi de déplacer vers les bords, progressivement, les plus anciens cadres, puis de les éliminer. Les cadres de hausse seront également triés avant la pose des premières hausses, fin avril. Des cardes à bâtir seront disposés régulièrement dans les hausses lors de la première grande miellée, afin de, là-aussi, remplacer progressivement les cadres les plus anciens.

Le programme de parrainage a bien commencé. Au final ce sont presque 9 ruches qui totalisent 29 parrains. Les noms des parrains et marraines sont affichés à l’arrière des ruches et la première visite de rucher est planifiée pour ce weekend !