Avril et sa croissance exponentielle

Avril est le mois du développement fulgurant des colonies. Dès la floraison des épines noires et des premiers pissenlits, l’apiculteur peut apporter régulièrement des cires gaufrées pour permettre l’élargissement progressif du nid à couvain et stimuler la ponte de la reine. C’est également le bon moment pour retirer les vieux cadres, foncés, de l’année précédente et supprimer l’excédent de nourriture qui pourrait obstruer la ponte. Les colonies passent ainsi en quelques semaines de 6-8 cadres à 10-11 cadres.

A peine pondus, les cires neuves sont placées au centre du nid à couvain éliminant ainsi sur les bords les cadres plus anciens et potentiellement porteurs de virus ou maladie. On permet ainsi à la colonie de se développer dans un environnement sain dans d’excellentes conditions.

Cette année, la floraison des fruitiers et du colza était particulièrement précoce (dès le 10 avril à L’Isle). Elle apporte une abondance de nectar et de pollen et permet de poser les hausses dès que les colonies sont assez fortes pour les recevoir (en apportant d’un coup un volume supplémentaire à chauffer, on risque d’affaiblir la colonie : les nuits sont encore froides et le gel est encore possible). Les hausses sont posées progressivement sur les colonies qui sont prêtes à les recevoir. Les 7 premières hausses sont posées le 13 avril, 13 hausses supplémentaires le 22 et les 3 dernières pourront certainement être posées ce weekend.  Cela sera peut-être déjà l’occasion de doubler les hausses sur les ruches les plus populeuses, si la première hausse se rempli rapidement.

Le colza devrait être encore en fleur 2 bonnes semaines, c’est dans cette période que se jouent la première récolte de l’année !